Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baramalice

internet, télévision

18 Janvier 2009 , Rédigé par baramalice Publié dans #la page d'Amélie Gahete


                                              (Mr Bouvier est au fond à droite. Bref, c'est le grand monsieur !)


Ce vendredi 16 janvier 2009, nous étions une vingtaine de personnes, à plancher sur la télévision dans une des salles de l'école Lakanal, invités par M.Bouvier ( le directeur de l'école) et l'association " l'école et son quartier".
Pour une première, c'est plutôt encourageant !
.
Petite enquête : tous ont une télévision, certains en ont deux, peu en ont trois.
Concernant l'ordinateur, plusieurs n'en ont pas, les autres en ont un, deux et plus rarement trois (par exemple en
raison de la présence d'enfants qui commencent à devoir travailler sur ordinateur et effectuer des recherches via Internet).
.


LA MEDAILLE :
.
Après avoir posé quelques jalons, dont le résumé suit, nous parlons à bâtons rompus, les parents présents pouvant, avec un peu d'audace, exposer leurs soucis.
.
La télévision est une "arme" à deux tranchants : A la fois une fabuleuse fenêtre sur le monde, permettant à tous de

continuer à apprendre, de découvrir des modes de vie, des métiers, des paysages ou des animaux que jamais nous n'aurons la chance de rencontrer ou de voir.
.
La télévision est un espace semi public qui entre dans notre espace privé, la maison.
C'est un invité spécial qui nous propose également des éléments d'information sur la marche du monde : politique, événements en tous genres : culturels, sportifs, ou parfois dramatiques.
.
La télévision est aussi un magnifique moyen d'aller au cinéma gratuitement, de découvrir que nous aimons l'Opéra ou la musique, de rire, peut-être même de jouer et se divertir.
.


LE REVERS DE LA MEDAILLE :
.
Et puis il y a les pièges possibles du petit écran.
.
.
- Est-ce qu'il nous arrive de laisser la télévision allumée alors que personne ne la regarde. Comme un bruit de
fond rassurant, ou comme un empêchement au dialogue entre membres de la famille ?
.
- Est-ce que nous savons gérer la télévision ou bien est-ce elle qui nous rend passifs ? Par exemple, regarder une
émission que nous voulions voir, mais ne pas savoir, ensuite, éteindre l'écran ?
.
- Est-ce que parfois, la télévision ne nous sert pas de "baby sitter", nous permettant de mettre les enfants devant
un dessin animé, par exemple le matin avant de partir à l'école, afin de pouvoir préparer vêtements, déjeuner etc ?
.
- Est-ce que, pour ceux dont les enfants ont une télévision dans leur chambre, nous sommes certains qu'ils savent
la gérer, quand nous-mêmes, adultes, n'y parvenons pas forcément ?
- De la même manière, pouvons-nous évaluer le risque de voir des parents regardant "leur" télévision, l'enfant la
sienne, et au fil du temps, ne pas comprendre pourquoi le lien affectif s'est un peu évanoui ?
.
.


QUAND LA TELEVISION DEVIENT UNE RIVALE
.
.

Une maman nous conte la scène, régulière : Le couple parental regarde par exemple, un film. Et leur petite-fille de
3 ans, vient, systématiquement, faire du bruit, râler ou gémir, réclamer on ne sait quoi.
L'enfant regarde des dessins animés à l'écran mais sa maman pense qu'au fond, l'enfant ne conçoit la télévision
qu'objet lui étant destiné.
.
Il se peut qu'une autre raison vienne s'ajouter à la première, car, de la même manière que les enfants de cette âge
ont tendance à se sentir exclus si le père et la mère s'enlacent ou s'embrassent, la télévision ici devient une intruse, qui semble à l'enfant être l'objet d'abandon ou d'oubli qu'elle existe.
.
En réponse à une question, la maman réfléchit puis constate qu'en effet, elle ne regarde pas la télévision (par
exemple des dessins animés) avec sa fille.
De même qu'elle, ou le papa, n'expliquent pas clairement que là maintenant ils ont envie de regarder un film et que
leur enfant peut soit le regarder avec eux, soit jouer de son côté, près d'eux ou non.
.
.


QUAND LA TELE EST UN CADEAU EMPOISONNE
.
.

Un papa explique avec une franchise qui force le respect, la problématique familiale. Vivant seul avec son garçon
de 8 ans, et sortant d'une maladie sérieuse, il constate, depuis quelque temps, qu'il a, face à lui, un enfant déterminé, parfois belliqueux, capable de "répondre", et surtout, trop en prise et ce durant des heures avec ses DVD.
.
Le père s'aperçoit qu'il a peu d'influence, puis reconnaît qu'au fond, même s'il essaie de faire comprendre à son
fils que ce dernier regarde trop les DVD, il est prêt à "céder" facilement à son enfant :
"Je me mettrais à genoux pour lui".
.
Voilà une scène plus fréquente qu'on ne l'imagine.
Mais ici, le père est venu exprès pour en parler, et a conscience que cet amour consistant à satisfaire son fils
est du côté de l'amour piégeant :
.
Les enfants ont besoin de cadre, de contrat qu'ils s'engagent à respecter. Ainsi, le papa admet aisément que c'est
bel et bien lui qui a mis une télévision à portée de main de son enfant. Il a pris conscience des difficultés de relation que cette fichue télé engendre : colères de l'enfant lorsque son papa lui demande d'éteindre, claquement de portes etc..
.
Le papa a demandé une aide extérieure, et lui et son fils vont aller consulter un psychologue, le père voulant
arrêter calmement la spirale "DVD" mais désirant également comprendre pour quelles raisons son fils maîtrise si mal ses émotions (le papa assume son fils, après une séparation de couple, la maman est peu demandeuse de l'enfant depuis quelques mois.
.
.

 

QUAND LA TELEVISION FAIT SIFFLER LA COCOTTE MINUTE
.
.
Une maman, en prévision de soucis ultérieurs, et commençant à s'apercevoir que sa fille de 3 ans peut se réfugier
facilement vers les cartoons diffusés à la télévision, a mis en place un système, plaçant une cocotte minute près de sa fille, avec le contrat suivant :
- Voilà. Tu vois, là, je l'ai mise sur 10 minutes. Lorsque la cocotte sifflera, tu éteindras.
.
La maman explique, qu'à son grand étonnement, l'opération cocotte minute a fonctionné.
.
Ce qui a l'âge de 3 ans, peut fonctionner, est une excellente prévention pour les années à venir.
.
.


QUAND LA TELEVISION OU INTERNET FONT PASSER LE TEMPS
.
.
Une maman est inquiète à l'idée du temps.. qui passe.
Ce souci est d'autant plus intéressant que nous pourrions, nous, les adultes, regarder à quoi nous passons le
notre, soit quel modèle nous présentons à nos enfants.
.
Il est essentiel que nos enfants aient le droit de s'ennuyer sans que nous nous sentions culpabiliser.
Parce que de l'ennui sortira une création, et l'ennui pousse l'enfant à aller chercher des ressources de création
dans son propre imaginaire.
.
De la même manière que l'objet télévision peut "faire passer le temps", peut-être serait-il bon de raconter à nos
enfants ce que nous regardions à leur âge.
(A cette évocation, les parents se sont mis à régresser joyeusement, évoquant Belle et Sébastien, La piste aux
étoiles, Zorro, etc).
.
.


LA TELEVISION ET LA MEDUSE
.
.

Ici, une maman et un papa (étrangers l'un à l'autre) vont lancer un débat fort drôle et intelligent.
.
Le papa demande si la télévision ou Internet ne peuvent faire devenir nos enfants pervers, et de même, si ces deux
outils ne peuvent pas traumatiser, par certaines scènes, nos enfants, quel que soit l'âge.
.
Pour ce qu'il en est par exemple, des actualités (guerre, famine), il appartient à chacun d'expliquer ou non,
d'autoriser ou non à voir les images de la réalité.
Peut-être faut-il faire attention à ne pas chercher à les protéger totalement, car tôt ou tard, la réalité les
surprendra (ne serait-ce qu'une "guerre", violente dispute, dans la rue).
.
Nous rappelons également les sécurités, barrières parentales qu'il est possible de mettre en place sur les
ordinateurs.
.
Une maman explique alors, que pour une recherche très banale, sur les méduses, sa fille est tombée, via le moteur
de recherche, sur une liste de sites pornographiques. Il se trouve que le papa était présent et que leur fille a pu consulter des sites sur de vraies méduses.
.
D'où l'importance d'être présent avec nos enfants, ce qui peut ne créer que plus de liens, de fous rires.
.
Un papa pense lui, plus précisément à ses filleuls, âgés de 8 et 10 ans, fascinés par des sites pornographiques, ressortant ensuite oralement, des expressions ou un vocabulaire surprenant voire choquant pour leur âge.
Il est évidemment conscient que les parents, soit n'ont pas perçu la gravité de ce que vivent leurs enfants, soit
ne sont pas suffisamment présents, et se dissimulent derrière leur inconscience.
.
Nous devrions, parfois, nous souvenir, que d'une certaine manière, nous avons tous une responsabilité, et peut-être
qu'une parole claire exprimant notre désapprobation, auprès des enfants et/ou de leurs parents, pourrait aider à une forme de prévention, même s'il ne s'agit pas de notre progéniture.
.
.


APRES LA PEUR DU LOUP, CELLE DE L'ORDINATEUR
.
Une maman se lance. Sa propre mère, soit la grand-mère, est à ses côtés.  La maman a prévu d'acheter un ordinateur mais ce projet lui fait un peu peur.
Nous listons les raisons qui la poussent à cet achat.
L'école Lakanal apprend aux enfants à se servir de cet outil fantastique.
Sa fille pourra faire des recherches de son âge, pour l'école.
.
Le couple étant séparé et le papa vivant assez loin, lui et sa fille pourront se parler et se voir par webcam (caméra).
Quant à la maman, elle "s'y mettra".
.
On peut craindre l'arrivée dans une maison d'un matériel nouveau, surtout si l'on a pas beaucoup de connaissances.
Mais là aussi, on peut se faire aider. Tout le monde, un jour, a "découvert". J'ajoute que je connais des gens qui ne savent toujours pas jongler avec les télécommandes de la télévision.
.
Cette maman doit se souvenir, et le dire à sa fille, que l'ordinateur sera celui de la maman. Elle pourra aussi passer un contrat avec l'enfant sur le temps passé à l'ordinateur. D'une certaine manière, sa crainte va peut-être les aider considérablement.
.
Je tiens à dire que ce groupe de parents avait le respect d'emblée vis-à-vis du voisin, une écoute respectueuse, aucune stupéfaction, pas de jugement et surtout, surtout... chacun a parlé avec authenticité.
Et tous voulaient faire en sorte que : non à ça (ou l'inverse) :


.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

FRL 26/01/2009 22:44

« Contre le trop-plein d'écrans, les grands prennent la parole à l'école »S.B. ; La Voix du Nord - 22 janvier 2009

Francis RL 21/01/2009 19:03

entre subir avec passivité résignée et prétendre arrêter deux avatars contemporains du progrès, quelques pistes et clins d'œil d'un débat riche et non clos... pour plutôt accompagner et réussir leur domestication,

Alia 21/01/2009 01:40

J'adore ce compte rendu, je ne sais pas s'il est authentique, mais pratiquement toutes les questions de parents concernant la télé (et internet) sont évoquées, avec humour et légèreté. Bravo à tous !

baramalice 21/01/2009 10:35


évidemment que ce compte rendu est authentique ! il s'agit d'une vraie rencontre qui s'est vraiment tenue, et il y en
aura bien d'autres !


Nicole 19/01/2009 23:37

oui ! on peut s'inscrire dans les deux écoles ...et dans toutes celles de Fives qui sont organisées autour du même projet "paroles de parents". Nous sommes des écoles publiques et gratuites !

Mathilde 18/01/2009 22:07

Qu'est-ce que c'est bien ! Je visite, et je trouve formidable ces initiatives dans les écoles et entre les écoles d'une même ville.Et puis, tout est intéressant ! C'est un sujet qui concerne tous les parents et il y a de tout petits détails auxquels on ne pense pas forcément.Bravo !Ps : On peut s'inscrire dans vos deux écoles ?