Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baramalice

Doubler or not REdoubler, that is the question

17 Juin 2006 , Rédigé par Amélie Gahete Publié dans #la page d'Amélie Gahete

Dites, les parents, ça ne vous rappelle rien ?

Il y a les pour, les contre.
Un enfant qui a de grosses difficultés à acquérir des bases incontournables pour poursuivre la suite des apports de connaissances et des apprentissages, se verra peut-être plus à l'aise de refaire une tranche de même niveau afin de consolider ou d'ingérer des éléments qui lui ont totalement échappé.
Le plus souvent, en ce cas, c'est qu'il s'agit d'une immaturité pouvant tenir à divers facteurs.
Au fond, un tel redoublement se justifierait alors uniquement comme : A besoin de grandir un peu plus.

Avec l'expérience, je vois des adolescents aujourd'hui, n'ayant pas redoublé en primaire, ayant frôlé chaque fois la fameuse "moyenne". Ils se trouve que 90% d'entre eux semblaient plutôt avoir quelque mal à intégrer le rythme scolaire, ses exigences. Et ce n'était nullement une affaire de connaissances, juste une manière ajustée de prouver qu'ils les avaient. Parfois il s'agit d'une question de rythme personnel.

Aujourd'hui dans le secondaire, les mêmes ont, selon leur caractère, leurs motivations, l'aide et l'accompagnement des parents ou d'autres personnes, un niveau tout à fait comparable à leurs copains/copines.

La question du redoublement pour nos enfants est tantôt un souci, tantôt un drame.
C'est parfois pour certains, adultes- un soulagement.

Ce sont évidemment les enseignants qui suggèrent le redoublement de votre enfant. Et vous devez le savoir, c'est aux parents que la dernière décision appartient, d'accepter ou non cette recommandantion.

Un enfant peut être amené à redoubler pour défaut d'acquis, de connaissance, ou par immaturité. Il reste néanmoins que redoubler, est pour un enfant, la plupart du temps, une remise en question de son image de soi, et le sentiment d'échec, autant pour lui que vis à vis de ses parents peut être plus dommageable que le bénéfice à re-faire une année -la même-.

L'idée qu'un ou plusieurs enseignants tendent pour un redoublement de tel enfant peut renvoyer les parents à des questions douloureuses : - Mon enfant manque-t-il d'intelligence ? Ai-je manqué à mes devoirs en ne l'aidant pas suffisamment à faire les siens ?  C'est l'école qui n'est pas adaptée à mon enfant... c'est mon enfant qui ne peut s'adapter à l'institution, etc etc..

Vous en pensez quoi ? Il y a sans doute mille choses à dire ou demander sur ce sujet....

Ce sujet est ouvert sur le forum. Courez-y vite ! (même s'il ne va pas filer).

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article