Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baramalice

CAPRICE C'EST FINI (2)

27 Janvier 2010 , Rédigé par baramalice Publié dans #la page d'Amélie Gahete



caprice blonde faire la tete


QUAND LE CAPRICE DEVIENT UNE MONNAIE D'ECHANGE :

Le mari veut regarder le match de football, vous aviez envie de voir le film policier. Finalement, il gagne de voir son match, et vous promet en échange de vider les poubelles et de terminer le nettoyage de la cuisine.

(les parents éclatent de rire et un papa lance : - Je ne sais pas pourquoi je me reconnais un tout petit peu).


Pour un enfant c'est exactement la même chose, sauf que le dialogue intérieur dont j'ai donné l'exemple, il ne peut pas se le tenir, parce qu'il n'a pas les mots, la sagesse, le recul et la maturité et c'est normal.

 

Ainsi dans le rayon du magasin il va vous demander les bonbons en vous disant que c'est parce qu'il a faim. Parfois, même en expliquant que s'il a faim c'est autre chose que de bonbons, l'enfant ne cède pas, et vous finissez par lâcher prise, lui achetant les bonbons.


Soit pour avoir la paix, soit pour ne pas vous confronter au regard des autres dans le magasin.

Malgré cela le pire, est que ce regard des autres sera de toute manière malveillant : - Si vous cédez, vous êtes un parent démissionnaire, si vous vous fâchez, vous êtes trop sévère, on imagine même que vous seriez capable de lui donner une fessée, quelle affaire ! Si vous discutez, vous êtes une maman bien trop souple, etc....

 
Une des solutions est de s'enfermer dans une bulle où n'existent que votre enfant et vous, d'oublier tout le reste alentour : le décor, la profusion de marchandises, le bruit, les gens. Parce que les enfants sont des éponges (ont de très efficaces antennes à sentiments) et si le votre vous sent un peu tiraillé par la gêne, la honte, c'est-à-dire absent à lui, il se faufilera dans la brêche de votre faiblesse.
Et ce, sans aucun calcul, mais juste parce que : C'est un enfant.

 

fillette boude bouclee


Une maman demande :

JUSQU'A QUEL AGE UN ENFANT PEUT FAIRE DES CAPRICES ?

 
La réponse fera rire les parents :

- Comme il a été vu au tout début de la rencontre, nous faisons des caprices, même une fois adultes ! Les "caprices" dont vous parlez, avec répétition de la demande, crise d'hystérie etc.. disons que l'âge de raison, soit 6/7 ans, est une période où cette forme de réclamation de plaisir immédiat est bien moins fréquente, parce que l'on peut davantage expliquer à l'enfant et celui-ci a de son côté muri.

 
Pour celles et ceux des parents qui ont un enfant entre 6 et 8 ans qui se roulerait encore par terre ou piquerait de grosses colères afin d'obtenir ce qu'il veut, je pense qu'il faut alors vous demander quel travail auprès de votre fille ou votre fils vous n'avez pas fait. Et je tiens à souligner que tout peut se rattrapper.


Dans ce type de situation, vous vous apercevrez très vite que votre enfant a ce comportement parce que vous n'avez pas su dire "Non" de temps à autre.

 
En nous plaçant du côté des enfants, il leur est d'autant plus difficile par exemple, d'apprendre à patienter, à attendre, parce que nous, parents, avons la fâcheuse habitude de leur dire, précisément : - Attends.


- Attends, je dois éplucher les légumes... Attends, il faut prendre ton bain d'abord... Attends, ta soeur finit ses devoirs, etc..


Vers 3 ans les enfants, lorsque nous leur demandons de venir diner, ou d'aller dans la baignoire, nous répondent assez facilement :
(et les parents s'exclament en riant, chacune et chacun s'y reconnaissant là encore)  : - Attends !

 



chinois boudeur

COMMENT DEVANCER LE CAPRICE ?

 

Face à cette question prononcée par une maman, nous avons plusieurs possibilités, sachant que toutes supposent d'oser (d'assumer?) être adulte :

- Prévenir l'enfant avant d'entrer dans le magasin, que nous faisons des courses pour la maison, et qu'aucun jouet ou bonbon ne sera acheté parce que nous ne le pouvons pas, ou parce que nous avons juste assez d'argent pour faire les commissions.


- Dire à l'enfant qu'il va nous aider à bien ranger les aliments achetés dans le caddie, et pour les plus grands, leur confier la tache d'aller chercher par exemple une boîte de sucre, ou la confiture qu'il aime au petit déjeuner. C'est-à-dire donner une responsabilité qui les distraie et leur donne une importance.

Vous pouvez inventer vos propres manières de dire à l'enfant que vous ne voulez pas de caprice.
Cela n'évitera pas l'enfant d'en faire, ne serait-ce que pour essayer, mais la gymnastique du refus vous deviendra plus aisée.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article