Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Baramalice

CAPRICE C'EST FINI (3)

27 Janvier 2010 , Rédigé par baramalice Publié dans #la page d'Amélie Gahete


kalimero pleure





SAVOIR DIRE NON REND LE OUI PRECIEUX

 
 

Nos enfants ont besoin d'un cadre qui leur apprenne que tout ne leur est pas dû, d'ailleurs vous-même le vivez chaque jour. S'ils apprennent cela, ils deviendront des adultes capables de se confronter à la réalité.

Vous pouvez leur dire "non" et arrêter leurs caprices, le jour où vous direz "oui", cela aura pour eux un effet d'intense surprise, de vrai plaisir ou de bonheur.

 
Si vous dites oui en permanence, l'enfant croira avoir "tout" mais au fond, n'aura rien parce qu'il courra sans cesse après tout le reste qu'il n'a pas, c'est sans fin.

 
Si vous dites oui en permanence, vous risquez de vous mentir à vous-même, parce que l'on ne peut jamais donner "tout" à son enfant.


Vous dites oui aussi pour avoir la paix, au lieu de vous poser en tant que grande personne.

Vous dites parfois oui alors que vous n'avez pas les moyens. Alors l'enfant aura ce qu'il demandait, en ayant un plaisir très passager, PLUS un sentiment d'innocence puisqu'il a obtenu votre accord, même si, au fond, vous vous sentez un peu coupable.


Si vous êtes capable de dire "non", l'enfant apprendra que le "oui" est d'une grande valeur, que l'on ne peut pas tout acheter, tout avoir.


Et si l'enfant voit que quoi qu'il arrive, vous dites oui ou bien vous cédez, comme on ne change pas une équipe qui gagne, il gardera le même comportement, certain d'avoir gain de cause. Parce qu'il continue à son rythme d'enfant.

 

Cela fait penser à ce petit de deux ans qui demande un bonbon, à qui l'on dit : - UN seul !
L'enfant dit oui, je donne LE bonbon et l'enfant dit alors, en tendant les deux mains : - UN seul dans chaque main, ça fait UN seul !

(Eclat de rires et discussion entre parents).

 

Parole donnée, parole difficile à tenir ! Et si vous avez envie de rire devant l'intelligence de l'enfant, vous pouvez parfaitement le faire tout en ne cédant pas sur ce qui était convenu. Il est très important de donner du sens aux paroles.

Si vous ne tenez pas votre parole, l'enfant n'apprendra pas à tenir la sienne. Montrez-lui le chemin en ayant pour vous même cette exigence.


C'est un sujet d'autant plus important que le caprice est une plante vivace. A l'adolescence vous aurez de nouveau le même genre de difficultés : pour un portable, une paire de chaussures, un vêtement, un débordement de forfait de portable, l'heure à laquelle rentrer en dernier délais lors d'une sortie, etc..


L'exigence de l'enfant aura changé de forme, sera plus rusée. En tout cas, si lorsqu'il avait 3 ans vous avez su mettre un cadre, et bien cet adolescent saura à peu près où sont vos limites.

La règle de la maison, qui est la votre, donc la règle de VOTRE loi, sera un terrain connu de l'enfant.



calimero part
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article