Baramalice

remplacement enfin pourvu lundi... mais pour combien de temps ?

13 Janvier 2013 , Rédigé par des parents du groupe scolaire Bara Cabanis

Les parents d'élèves de l'école Bara Cabanis à Fives ont convoqué une conférence de presse vendredi pour dénoncer le non remplacement des enseignants absents et les conséquences qui en résultent pour les enfants.
 
communiqué de presse :
 
" Les parents d’élèves du groupe scolaire Bara Cabanis tirent la sonnette d’alarme contre le non remplacement systématique des enseignants absents. En janvier 2013, près de 1 500 enfants lillois seraient sans enseignant.

Ce vendredi matin encore, les parents attendent devant la classe. La directrice les informe après avoir contacté l’inspection de l’Éducation Nationale qu’il n’y a pas d’enseignant pour la journée. Les enfants sont répartis dans les classes restantes. Il y aura encore aujourd’hui près de trente-cinq enfants par classe. La situation dure depuis la rentrée de septembre. C’est la conséquence des suppressions massives de postes d’enseignants ces cinq dernières années.
S. Lebrun, parent d’élève, explique cette situation par la diminution massive des enseignants remplaçants : « avant, il y avait deux ou trois enseignants qui tournaient sur les écoles du quartier. Maintenant, les enseignants remplaçants sont gérés par l’inspection académique. Ils ne sont pas suffisamment nombreux ».
Il y aurait ainsi près de cinquante postes non pourvus sur la ville de Lille. Pour 1 500 enfants, l’Éducation nationale, donc l’État, n’est plus en mesure d’assurer sa mission éducative.
Pour S. Lebrun, ce sont les enfants défavorisés qui paieront le plus cette situation, « certains parents préfèrent même garder leur enfant à la maison. On a vu d’autres enfants qui sont dégoûtés de l’école. Mais, je pense surtout aux enfants défavorisés. Ils ne rattraperont jamais ces longues semaines sans enseignant. L’État va dépenser des fortunes en heures de soutien et de rattrapage, alors qu’il suffirait souvent d’assurer la continuité des enseignements dès la maternelle ». "

Les représentants des parents d’élèves ont rédigé un vœu lors du dernier Conseil d’école. Ils ont pris rendez-vous auprès de l’inspecteur d’académie. Ils attendent ici un remplaçant mais souhaitent surtout dénoncer cette situation catastrophique sur l’ensemble de la ville de Lille.

Vœux des parents d’élèves contre la pénurie de remplaçants des professeurs des écoles :

Permettre à nos enfants d’accéder à un enseignement de qualité basé sur les valeurs de respect, de solidarité et d’humanisme est un enjeu majeur de société.
Cet enjeu nécessite la mobilisation de tous les acteurs de la communauté éducative et en premier lieu l’État.
À plusieurs reprises, il nous a été donné de constater des défaillances avec le non-remplacement de professeurs des écoles. Ces défaillances sont inacceptables. Les enfants sont répartis dans des classes déjà surchargées. Ces défaillances créent des risques intolérables, une surcharge de travail pour l’ensemble de la communauté éducative. Ces défaillances laissent les enfants sans référent, sans repère, pendant des journées déjà longues et pendant plusieurs semaines.
Peut-on accepter que des parents se retrouvent acculés à garder leurs enfants à la maison ? Et cela en contradiction manifeste avec l’obligation de scolarisation ?
Cette situation catastrophique se retrouve sur l’ensemble des circonscriptions de Lille et elle est accrue sur l’école maternelle. Ce sont plusieurs centaines d’enfants qui en subissent les conséquences.
Parents, nous n’acceptons pas que l’école se transforme en consigne et nous exigeons de l’État de revenir sur sa gestion inappropriée de non remplacement systématique qui concourt à la casse du service public de l’enseignement.
La refondation de l’école doit commencer ici dès maintenant !

 

Le remplacement attendu a été annoncé pourvu à compter de lundi 14. Pour combien de temps ?

Dans quelle autre école fera-t-il défaut ?

Quelles mesures effectives sont d'ores et déjà mises en place pour anticiper et parer aux prochaines absences, prévisibles ou déjà annoncées ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
<br /> Un article à ce sujet est paru le samedi 12 dans La Voix du Nord:<br /> <br /> <br /> https://abonnement.lavoix.com/numerique/produit/liseuse/vdn/?choix-edition=28&choix-date=20130112<br />